Varanasi, face à moi même

J’ai découvert Varanasi (ou Bénarès) lors de mon séjour en Inde pour le workshop de William Lambelet sur le photo journalisme en photo de mariage. Quitte à être en Inde, autant en profiter pour voir un peu du pays. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je savais que l’Inde était un pays sous développé, très pauvre et voilà ! En fait, pour être honnête avec vous, j’ai du mal à écrire cet article. J’ai du mal à poser des mots sur ce que cette expérience là bas a eu comme effets sur moi.

Sur place, je n’étais pas très à l’aise mais sans savoir pourquoi. Etait-ce à cause de la pollution qui ne laissait même pas entrevoir le ciel bleu? Ou à cause de ces odeurs désagréables? Ou peut être cette pauvreté omniprésente? (Je vous vends du rêve là hein??). Je ne savais pas y répondre… Il m’a fallu attendre quelques jours après mon retour pour comprendre.En fin de compte, Varanasi reflétait tout ce qui m’effraie le plus dans la vie et ressemblait aussi à un monde intérieur dans lequel j’étais prisonnière il n’y a pas si longtemps que ça… (Ouuuuuuuuuhhhhhh!). La misère, la pauvreté, le manque d’hygiène, le désordre, la mort… Et pourtant, j’observais des personnes calmes, souriantes, chaleureuses, axées sur la prière et la méditation et des couleurs qui pétillent. J’avais l’impression d’être au Moyen-Age et totalement dans un autre monde ! Aujourd’hui, ces indiens ont totalement remis en cause ma conception de la vie. Je regrette de ne pas avoir pris le temps d’en discuter avec eux car je me demande quelle est la leur? Sont-ils heureux? Pensent ils à demain? Ont ils des projets? Lesquels?

Un changement dans ma vie professionnelle

Suite à mon expérience à Varanasi, je peux affirmer maintenant que je suis prête. Prête à me lancer dans ce que j’ai toujours voulu faire, à savoir le reportage. Mais le vrai. L’engagé. Ici ou ailleurs. J’adore les mariages et les moments de bonheur que je partage avec mes photographiés mais la vie ce n’est pas que ça… (le monde des bisounours n’existe pas en fait… Oui moi aussi j’ai été déçue de l’apprendre mais c’est vrai de vrai!!). Alors je vais m’orienter de plus en plus dans la photographie sociale et engagée et participer à des projets pour des associations, des projets humanitaires et d’actualité. Je ne laisse absolument pas tomber les mariages et les familles ! Mais mon regard photographique a changé (comment je l’ai bien placé celui là !), ma personnalité s’affirme et puis je fais ce que je veux de toute façon ! J’ai hâte de commencer à écrire ce nouveau chapitre !

Un aperçu de mon mini séjour là bas, une claque en différé, le début d’un nouveau travail sur moi même…

vanarasi-1 vanarasi-2 vanarasi-3 vanarasi-5 vanarasi-6 vanarasi-8 vanarasi-10 vanarasi-11 vanarasi-13 vanarasi-14 vanarasi-16 vanarasi-19 vanarasi-21 vanarasi-23 vanarasi-24 vanarasi-25 vanarasi-27 vanarasi-29 vanarasi-30 vanarasi-32 vanarasi-34 vanarasi-38 vanarasi-39 vanarasi-43

Commentaires