Donner pour recevoir

Y’a pas 36 mots pour remercier les gens mais il y a plusieurs façons de le faire. La mienne, ce soir, est de vous écrire. C’est important pour moi de le faire car la reconnaissance fait partie de mes valeurs. Je pars du principe que quand quelqu’un me donne, quoi que ce soit, c’est une partie de lui (à différentes échelles bien entendu !). Et donner une partie de soi (son temps, sa confiance, son affection…) n’est pas rien quand même, avec tout le respect que l’on doit avoir pour soi. Personnellement, je ne donne pas de moi à n’importe qui. Je donne ce que j’ai envie à qui j’ai envie. Sinon, j’estime que c’est une perte de temps et d’énergie (surtout quand je reçois que dalle !). Alors forcément, quand je reçois des remerciements hyper touchants, des cadeaux (comme des chocolats ou des décors pour mes cappuccino), des demandes de prestation très personnelles où on me veut moi et personne d’autre, bah je me sens privilégiée. Ces personnes me donnent leur confiance, leurs confidences, prennent le temps de m’écrire des mots, de m’acheter un cadeau… C’est ENORME pour moi ! 

Ca fait quelques années maintenant que je fais ce métier et des attentions de mes photographiés j’en ai eu et ça va crescendo au fil du temps. C’est pour ça que ce soir je vous écris cet article car ces derniers jours j’ai reçu une avalanche d’amour tout simplement ! Pas un jour ne passe sans recevoir un mot ou une attention de mes photographiés. C’est incroyable mais tellement bon !

Je me suis demandée si j’avais pas été maraboutée (dans le bon sens cette fois ci !), pour recevoir autant de belles choses. Et puis j’ai compris. Quelque chose s’est passé pendant ce workshop à la montagne, intérieurement parlant. Je peux pas trop vous dire quoi du coup ! Et puis j’ai suivi les précieux conseils de Jérémy sur le fait de m’ouvrir un peu plus aux autres et de donner tout ce que j’avais au plus profond de moi, pour mon métier que j’aime tant, afin de recevoir de ceux en face de moi. Je l’applique, pas hyper facilement, parce que maintenant je pleure aux evjf, je parle un peu plus de mon quotidien de merde sur ma page Facebook, je ressens 10 fois plus l’amour de mes familles et mariés… MAIS je suis toujours vivante ! Et ça me plait d’apprendre à vivre avec cette hypersensibilité. Et vous me le rendez hyper bien.

Alors tout simplement MERCI pour tout ce que vous me donnez, pour m’accepter telle que je suis, car vous contribuez grandement à mon épanouissement. Mes relations avec vous ne sont plus les mêmes, mes photos ne sont plus les mêmes non plus. Tout est plus fort, plus intense et c’est ce que je voulais.

Ensemble, on va plus loin.

photographe mariage famille portrait calvados

Commentaires